MENU

Show contents for

YPARDGuinea

YPARD Guinea Social Channels

La croissance du secteur agricole en Guinée, bien que supérieure à la croissance démographique, pourrait être plus importante, compte tenu des potentialités et des opportunités de développement. Elle est, en partie, limitée par des contraintes de structure et des contraintes macro-économiques. Le cadre de politique monétaire actuel caractérisé par des taux d’intérêt élevés, peu propice à l’investissement productif, donne peu de souplesse aux politiques sectorielles.

De l’expression des principaux acteurs ruraux des filières agricoles, la dynamique de développement de celles-ci souffre de (i) la faible productivité de leurs exploitations agricoles essentiellement familiales liée à la baisse de la fertilité des sols, aux difficultés de disposer de bonnes semences, d’engrais, de matériels agricoles, de produits phytosanitaires, de vaccins et médicaments vétérinaires, de services agricoles de bonne qualité (recherche, vulgarisation, information commerciale), de systèmes fiables de maîtrise de l’eau, d’un système de financement adéquat, de faibles capacités institutionnelles ; (ii) des difficultés de transformation, de stockage et d’accès au marché des produits agricoles.

Plus de la moitié de la population rurale guinéenne vit en dessous du seuil de pauvreté et près d’un guinéen sur quatre se trouve dans une situation d’extrême pauvreté en milieu rural. L’incidence de la pauvreté s’élève à 49,2% et celle de l’extrême pauvreté à 19,1%2. Près d’un tiers des ménages (33,6 %) déclarent ne pas arriver à satisfaire leurs besoins nutritifs ni en qualité ni en quantité. Plus de 19 % de la population vit en dessous du revenu qui procure un apport calorique minimum. La Guinée a été, par ailleurs, victime de la situation de conflits dans la sous-région. Elle a été affectée notamment par les guerres civiles du Sierra Léone et du Libéria.

Pour faire face à ces défis et réaliser pleinement son objectif global et sa mission, YPARD Guinée a pour vision de créer et de soutenir un environnement favorable dans lequel les jeunes peuvent agir en leur propre nom, avec leurs propres termes et faciliter le partage d’expérience, d’apprentissage et de réseautage pour les jeunes entrepreneurs.

L’entreprenariat en milieu rural présente des avantages majeurs pour les populations et le développement socioéconomique de la République de Guinée. C’est un facteur de référence de la croissance durable, car il contribue à la création d’emplois, à la mobilisation des revenues et à la stabilité sociale. Véritable moteur du décollage équilibré, l’entreprenariat en milieu rural est par contre toujours sous-évalué dans les statistiques de croissance nationale. Les acteurs principaux que constituent les femmes et les jeunes ne sont pas clairement identifiés, de même que les secteurs porteurs pour être ainsi accompagnés faute de structures d’appui compétentes, ce qui entraîne la floraison des entreprises informelles et entrave par conséquent la dynamique de productivité des actions entreprises à la base.

L’un des enjeux majeurs du développement de l’entreprenariat en milieu rural en Guinée demeure l’inégalité entre les sexes. Les inégalités basées sur le genre et l’équité établissent des écarts énormes entre les hommes et les femmes quant à l’accès non équitable aux ressources susceptibles d’améliorer les conditions de vie des femmes et de jeunes filles, leur autonomisation et leur participation aux instances décisionnelles à la base. Une tendance qui mérite à nos jours d’être corrigée en mettant en évidence le potentiel économique que constituent les femmes  dans la sécurité alimentaire et le bien être des ménages ruraux. Il faut également mettre en exergue toutes les contraintes qui freinent la valorisation des capacités productives des femmes, ainsi que les défis qui limitent leur efficacité.

De nos jours pour répondre à ces défis en Guinée, YPARD en collaboration avec GYIN à travers une convention de partenariat établi en décembre 2014, a développé une approche stratégique qui consiste à nouer un partenariat avec les jeunes et femmes pour lutter efficacement contre la pauvreté, la sous-alimentation, la perception négative qu'ont les jeunes vis-à-vis du secteur agricole en Guinée.

Cette approche a pour objectif prioritaire de promouvoir un environnement technique et institutionnel favorable à l’émergence de l’entreprenariat des jeunes et des femmes ruraux.

Partenariat

Au-delà de la convention établie avec le Réseau des Jeunes pour l’Innovation en Guinée, YPARD travaille en étroite collaboration avec le PNUD à travers le programme d’Accélération de la Croissance Inclusive en Guinée, le FIDA à travers le Programme National des Activités des Filières Agricoles. Elle travaille au niveau local avec les organisations communautaires sur la base de renforcement de leurs capacités en conception et gestion de micro-projets.

Cette plateforme est accueillie en Guinée par le secrétariat national de l’Association des Jeunes pour le Développement Agricole en sigle AJDA. 

YPARD Guinea members

Contact YPARD Guinea representative