YPARD Togo

Situé sur la côte occidentale de l’Afrique, le Togo, enserré par le Ghana à l’ouest, la république du Bénin à l’Est et le Burkina-Faso au Nord s’étend entre les 6° et le 11° de latitude nord et les 0° et 2° de longitude est. Le territoire togolais a une superficie de 56.600 km2. Sa capitale est Lomé avec plus de 1200.000 habitants. Le pays jouit d’un climat tropical.

Le Togo est un pays en voie de développement dont l’économie repose essentiellement sur l’agriculture. On y cultive le café, le cacao et le coton, destinés à l’exportation, des produits vivriers comme le maïs, le manioc, l’igname, le sorgho, le haricot, le mil destinés à la consommation locale et à la commercialisation. A côté de ces produits, l’exportation du phosphate n’est pas à négliger dans l’économie nationale.

L'agriculture est la base du développement économique et social de nombreux pays d'Afrique et ceci est vrai pour le Togo. Elle contribue en termes de création d'emploi (elle occupe environ 54% de la population) et représente 40% du PIB (MAEP/FAO, 2013: Rapport du 4eme Recensement National de l’Agriculture 2011-2014), une caractéristique qui est commune aux nombreux pays en développement. Les systèmes de production agricoles sont censés produire de la nourriture pour une population mondiale et particulièrement pour la population togolaise qui est actuellement de 6,9 millions (Banque Mondiale, 2014).

Au plan national, 31 % des chefs de ménages ruraux ont moins de 35 ans. Chez les hommes chefs de ménages, cette proportion atteint 33% contre 20% chez les femmes. La moyenne d’âge des chefs de ménage masculins au plan national est de 44 ans contre 49 ans pour les femmes, ce qui témoigne de la jeunesse de ces chefs de ménages (MAEP/FAO, 2013).

La faible croissance de la population active agricole observée au cours des quinze dernières années laisse présager à long terme une pénurie de main-d’œuvre agricole. Dès lors, il faut envisager une accélération de la mécanisation de l’agriculture togolaise afin de booster la production.

En ce qui concerne l’élevage, les ménages agricoles s’intéressent de plus en plus aux élevages spéciaux qui viennent compléter les besoins en protéines animales de la population.

L’un des problèmes majeurs au développement du secteur agricole demeure l’insuffisance de financement octroyé par les institutions financières et les difficultés d’accès au crédit. Cette situation est confirmée par le faible taux de bancarisation enregistré dans le monde rural.

Sur le plan emploi des jeunes : Togo a inscrit l’emploi des jeunes au centre de la nouvelle stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE) pour la période 2013-2017.

Selon des enquêtes réalisées en 2011, le chômage au Togo touche actuellement 6,5% de la population active et le taux de sous-emploi visible serait de 22,8%. Beaucoup plus de jeunes femmes sont en situation de sous-emploi que les jeunes hommes de la même tranche d’âge avec des taux respectifs de 22.9% contre 17.73%. Chaque année, en moyenne 40.000 nouveaux demandeurs d’emplois arrivent sur le marché du travail (PNUD, 2014).

Sur le plan entrepreneurial : Selon FIDA (2014), Il est par ailleurs intéressant de noter que des jeunes dont certains avec de bonnes qualifications, sont apparus dans le paysage économique du pays. Ces acteurs s’investissent de plus en plus dans les prestations de services le long des filières agricoles, sur les segments de la valorisation et la commercialisation des produits agricoles.

Il faut aussi remarquer que les créateurs d’entreprise ont dans la majorité un âge qui dépasse 40 ans, l’âge maximal actuel d’entrée à la fonction publique au Togo, autrement dit les jeunes (39,13%) sont moins entreprenants. La plupart des entrepreneurs n’ont pas une expérience entrepreneuriale avant la création de leur firme. Le niveau d’instruction des promoteurs est le niveau supérieur (37,25%) et il faut observer que beaucoup n’ont pas reçu de formation professionnelle après leur diplôme. Les marchés locaux leur sont plus accessibles que les marchés nationaux et internationaux. En effet, 70,57% fonctionnent sur le marché local contre seulement 20,07% qui opèrent sur le plan national et 9,36% qui arrivent à accéder au marché international (http://togozine.com/etat-de-lentrepreneuriat-au-togo/).

Contactez YPARD Togo a: ypardtogo@gmail.com

ENGLISH VERSION

Located on the west coast of Africa, Togo, enclosed by Ghana to the west, the Republic of Benin to the east and Burkina Faso to the north lies between 6 ° and 11 ° latitude North and 0 ° and 2 ° east longitude. Togolese territory has area of ​​56,600 km2. Its capital is Lomé more 1200.000 inhabitants. The country has a tropical climate.

Togo is a developing country whose economy is based on agriculture. Coffee is grown there, cocoa and cotton for export, food crops such as maize, cassava, yams, sorghum, beans, millet destined for local consumption and marketing. Besides these products, the export of phosphate is not to be overlooked in the national economy.

Agriculture is the backbone of economic and social development for many countries in Africa and is true of Togo, is large in terms of employment created (it occupies about 54% of the population) and it significant contributes to gross domestic product (GDP) about 40%(MAEP/FAO, 2013: Rapport du 4eme Recensement National de l’Agriculture 2011-2014), a feature that is common among many developing countries. Agricultural production systems are expected to produce food for a global population which is actually around 6.9 million (World Bank, 2014)

Age bracket of rural household heads: Nationally, 31% of rural households have leaders under 35 years. In men heads of households, this proportion reached 33% against 20% women leader. The average age of male heads of households nationally is 44 years against 49 years for women, reflecting the youth of these heads of households.

This data is illustrated by the pyramid of age. This pyramid shows a high concentration of male heads of households in the 25-35 and 35-45 age brackets, whereas in women it is in the 35-45 and 45-55 age brackets.

The slow growth of the agricultural labor force observed during the last fifteen years leaves point to a long-term agricultural labor shortage. Henceforth, consider accelerating mechanization of Togolese agriculture to boost production.

Regarding livestock, farm households are paying more and more special farms to complement the animal protein needs of the population.

One of the major problems in developing the agricultural sector remains inadequate funding granted by financial institutions and credit access difficulties. This is confirmed by the low rate of registered banking services in rural areas.

On the youth employment level: Togo put youth employment at the center of the new strategy of accelerated growth and employment promotion (SCAPE) for 2013-2017. According to surveys carried out in 2011, Togo unemployment currently affects 6.5% of the labor force and the visible underemployment rate would be 22.8%. Many more young women are in a situation of under-employment than young men in the same age group with rates of 22.9% against 17.73%. Each year, an average of 40,000 new job seekers entering the labor market (PNUD, 2014).

On the entrepreneurial level: According to IFAD (2014), It is also interesting that some young people with good qualifications, appeared in the country's economic landscape. These actors invest more in the long services of agricultural sectors, segments on the valuation and marketing of agricultural products.

Note also that the entrepreneurs have in most age exceeds 40 years, the current maximum age for entry to the public service in Togo, ie young people (39,13%) are less enterprising. Most entrepreneurs do not have entrepreneurial experience before the creation of their firm. The level of education of the promoters is the top level (37.25%) and it should be noted that many do not receive professional training after graduation. Local markets are more accessible than their national and international markets. Indeed, 70.57% operate in the local market against only 20.07% operating nationally and 9.36% who manage to enter the international market (http://togozine.com/etat-de-lentrepreneuriat -at-Togo /).

YPARD Togo members

Contact YPARD Togo representative

YPARD Togo members blog posts

No results found with these search criteria!

Jobs and funding opportunities

No results found with these search criteria!

Events

No results found with these search criteria!