MENU

Language

Show contents for

L'agriculture est l'avenir des Africains

Hervé dans le champ“L'agriculture est un secteur de développement social et non un secteur d'investissement en Afrique”, a déclaré le président Dr Akinwumi Adesina de la Banque Africaine de Développement lors de la 6 ème semaine des sciences de l’agriculture en Afrique (AASW7), au Rwanda, en 2016.

Notre continent dispose d’un immense potentiel qui doit lui permettre non seulement de se nourrir, d’éliminer la faim et l’insécurité alimentaire mais aussi de devenir un acteur majeur des marchés internationaux. Ce potentiel, ce sont ses terres, de l’eau, et la forêt, ses jeunes, ses femmes, et ses hommes, des savoirs faire, et un immense marché.

L'implication des jeunes dans l'agriculture s'avère une source importante de main d’œuvre et de réduction du chômage  en Afrique.

Pourquoi certains jeunes ne s’intéressent-ils plus à l’agriculture ?

Pour Cedric Emange, un  jeune économiste dans le secteur bancaire en RDC, le travail de la terre , c’est une activité des personnes habitant en milieu rural. Il poursuit en ces mots : «  Moi je suis jeune banquier; travailler dans les champs peut être pour moi un loisir avec mes amis le week-end. A chacun son travail. »

Pour Trésor Masudi, un jeune motard de la périphérie kinoise en RDC, les travaux agricoles, nonobstant le gain dont on peut en tirer, prennent beaucoup de temps alors qu’avec sa moto-taxi, il jouit de son gagne-pain tous les jours.

Au regard des commentaires épinglés ci-haut, on arrive à la malheureuse conclusion que l’agriculture est encore généralement considérée en Afrique comme un travail de pauvres, des non instruits et une activité des hommes sans valeurs et sans autre ressort. Elle est encore aussi circonscrite en grande partie en milieu rural bien qu’on puisse trouver quelques poches sporadiques champêtres dans des agglomérations africaines.

Défis des jeunes Africains dans l’agriculture

Les défis qui se dressent face aux jeunes dans l’agriculture sont nombreux et liés à plusieurs facteurs dont on peut citer quelques-uns :

  • Le  manque de formation en leadership, entrepreneuriat ;

  • Manque de crédit agricole ;

  • Manque de structures d’accompagnements techniques ;

  • Manque de cadres d’échanges et d’expériences ;

  • Manque de politiques agricoles par les gouvernements africains…

Un réseau de jeunes dans le développement agricole

YPARD: le réseau international de jeunes professionnels pour le développement agricole, apporte des réponses efficaces et simples aux défis des jeunes, pour un attrait plus fort de l'agriculture parmi les jeunes.

YPARD est une plate-forme gérée par les jeunes, eux-mêmes, qui facilite un échange d’expériences permanent et l’accès des jeunes à des formations en monitoring, leadership, agribusiness, TIC et SIG avec pour objectif de permettre aux jeunes professionnels du monde entier de réaliser leur plein potentiel et de contribuer à un développement agricole innovant. 

Entreprendre dans l’agricole en Afrique, c’est améliorer la production agricole, lutter contre l'insécurité alimentaire et nutritionnelle, réduire le taux de chômage, créer de l’emploi pour les Jeunes, et participer au développement.

L'agriculture est un secteur d'opportunités économiques pour les jeunes en Afrique et des structures se renforcent de plus en plus pour aider les jeunes à saisir et créer ces opportunités.