MENU

Show contents for

Travaillons ensemble au développement agricole

A l'occasion des 10 ans de YPARD, Jose Luis Zevallos Anfossi, un jeune professionnel dans l'agriculture basé en Argentine et qui a récemment rejoint YPARD, nous dit ce qui l'a inspiré à rejoindre la communauté de YPARD. Il partage de son point de vue tout neuf et comme quelqu'un qui vit dans un pays où il n'y a pas encore de chapitre national pour YPARD. Il parle de sa vision et de ses espoirs en tant que nouveau membre, en particulier en Amérique latine.
 
A ce jour, je me souviens de toutes les fois, lorsque j'avais 3 ans, ou je demandais à aller au parc près de ma maison pour rouler dans l'herbe, regarder avec fascination la rapidité à laquelle les fourmis marchaient, sentir l'odeur des fleurs et cueillir l'herbe que je rapportais secrètement à la maison et conservais dans ma boîte de collection. J'avais une case réservée à cela.

Mon nom est Jose Luis Zevallos Anfossi. Je suis âgé de 24 ans et j'ai toujours vécu dans de grandes villes. Mais comme je l'ai mentionné au début, bien que vivant en ville, j'ai toujours trouvé des façons d'avoir un contact avec la nature. En grandissant, je savais et j'ai appris d'autant plus la nécessité d'améliorer le monde où nous vivons, bien que, à un moment donné je me suis rendu compte, comme beaucoup d'entre nous, que je ne pouvais rien changer tout seul. Je cherchais des outils qui me permettraient de connecter l'environnement, la société et les politiques publiques et j'ai décidé de quitter Lima, au Pérou pour Buenos Aires, en Argentine pour étudier une licence en économie et en gestion agricole.
 
Actuellement, je suis presque diplômé et je participe activement à deux programmes de professorat de la Faculté d'agronomie de l'Université de Buenos Aires. Pour l'un des postes, je travaille comme assistant d'enseignement dans le domaine de la sociologie agraire, et dans l'autre, en tant que membre d'une équipe qui travaille sur l'accompagnement des producteurs en transition agro-écologique (CaLiSa). Ma responsabilité clé implique la diffusion et la sensibilisation à la sécurité alimentaire et la souveraineté alimentaire, la construction d'un mouvement social dans l'économie sociale et partagée, et l'organisation de réseaux de consommateurs responsables.
 
De toutes les expériences que j' ai acquises ces dernières années, je souligne la valeur de la connaissance, à la fois académique et la valeur humaine, l'amitié et l'engagement que d'autres personnes ont partagé avec moi. Il en était ainsi, il ya plus de deux mois quand j'ai découvert YPARD, par le biais d'amis lors de mon dernier voyage au Pérou au début de cette année. Quand j'ai découvert l'existence de ce réseau qui unissait des jeunes engagés dans le développement rural, je n'ai pas hésité à devenir membre parce que je suis convaincu que unis et connectés, en dépit des distances, nous pouvons contribuer et joindre nos efforts pour améliorer les conditions de notre pays.
 
Même si il n'y a pas de chapitre YPARD en Argentine, j'ai la chance d'interagir avec les membres de YPARD Pérou, qui ont partagé leurs expériences dans le "Systèmes de garantie participatifs", un thème dans lequel j'ai commencé à m'impliquer. Un système de garantie participatif est une alternative à la certification conventionnelle, où les producteurs, organisations privées et publiques, et les consommateurs, participent au processus de certification, et la construction des liens de confiance qui garantissent la qualité des produits agro-écologiques. Malheureusement, cela n'a pas été étendu à l'Argentine qui n' a qu'une seule expérience à montrer pour le moment.
 
Avec YPARD je réalise que je ne suis pas seul, et que nous ne sommes pas seulement quelques personnes à travailler pour le changement dans les zones rurales et dans le secteur agricole; bien au contraire. Mon espoir de parvenir à un développement rural durable pour l'Amérique latine et le monde est revenu et ne fait que grandir. Le point positif c'est que ce changement va être entraîné par des milliers de jeunes avec un fort engagement, une conviction et une vocation, qu'ils agissent dans les politiques publiques, la sensibilisation sur la société civile, le travail et le partage des activités avec les petits agriculteurs, ou de générer des alternatives pour développement. YPARD joue un rôle très important en tant que réseau social pour le développement et je crois que son expansion ou sa réplication, seront cruciaux pour encourager les jeunes à se joindre aux causes qui les motivent et les amener à atteindre leurs objectifs et leurs rêves. Le changement est entre nos mains. Agissons ensemble pour y parvenir.
 
Restez avec nous tout au long de l'année 2016 sur http://www.ypard.net/fr/célébrons-les-10-ans-de-ypard  et prenez part aux célébrations!
 
Crédit Photo 1: Reyne Boyce

Crédit Photo 2: Jose Luis