MENU

Language

Show contents for

Des jeunes se mobilisent pour une visite guidée d’inspiration à Mitendi!

Le samedi 21 décembre 2019, restera une journée unique et instructive pour 42 jeunes qui ont pris part à la visite guidée d’inspiration conduite par les Jeunes Professionnels pour le Développement Agricole (YPARD RDC), dans le cadre du projet d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes et numérisation de l’agriculture, financé par SOS Faim Belgique, une ONG internationale Belge.

Partis de Kinshasa à 08h30 pour la Ferme Sanctuaire les Jumeaux, située à 2 h de la ville de Kinshasa, sur l’axe RN1, Kinshasa-Matadi, ce beau cadre a servi de lieu d’inspiration pour de nombreux jeunes qui ont fait une première expérience d’apprentissage collectif dans une ferme agricole; comme le témoigne Deborah KINGA qui a participé pour la première fois à une activité d’YPARD RDC : « J’ai beaucoup aimé et appris de cette visite car en tant qu’encadreur des jeunes, ce genre d’initiatives inspire non seulement des jeunes évoluant dans l’entrepreneuriat agricole mais aussi permet de développer un réseau d’échanges et de partage au-delà même de l’agriculture ».

De la naissance du rêve à sa concrétisation

Les mots si brefs et concis du Représentant National d’YPARD en RDC @AimKazika, a orienté les jeunes, déjà éblouis par la beauté du paysage qui surplombait la ferme et l’initiative menée par un jeune vivant la capitale. C’est après ces mots que @bondongam a donné l’historique de sa ferme, pourquoi il a fait ce choix et comment il a mobilisé ses ressources financières en vue d’investir en agriculture à l’heure où plusieurs jeunes n’aiment pas le travail agricole et, ce secteur voit de moins en moins les jeunes être attirés : « En 2014, j’ai acquis mon terrain de 1 ha à 800 $ puis j’ai ajouté 4 ha pour faire 5 ha aujourd’hui. C’est grâce au conseil d’un ami qui m’a persuadé d’en acheter et d’investir en agriculture suite au chômage et en quête de l’emploi ».

Agronome de son état, ayant fini à l’Université de Lubumbashi, Hervé Bondonga va se lancer en 2014 à concrétiser son rêve d’enfance celui d’être un vrai entrepreneur agricole en cultivant plusieurs cultures dont les aubergines, la tomate, les légumes racines (navet), et développer la pisciculture sur plusieurs étangs modernes avec des souches de Tilapia amélioré. (Suivez le lien pour en savoir plus.)

Une visite d’inspiration et d’apprentissage des Bonnes Pratiques Agricole

La visite guidée a été un bon moment pour des jeunes d’apprendre sur les bonnes pratiques agricoles (Good practices agricultural, en anglais), comme élément essentiel pour protéger les cultures, conserver l’humidité du sol, gérer l’eau et assurer la bonne croissance des plantes tels étaient les avantages donnés par Hervé Bondonga, complété par Jean Denis Bwanya, venu de Kasangulu et confirmés par Julie Shindano pour qui :« la pisciculture intégrée est aussi une bonne pratique agricole » conclut-elle.

La plantation d’arbres et l’agroforesterie comme «bonne pratiques agricoles »

L’un des moments les plus émus était celui de la plantation d’arbres fruitiers dont le safoutier, le goyavier, les acacias ainsi que le manguier. Pour Antoinette Mwinda et Lisette Ntumba : « c’est une expérience unique car c’est la première fois pour nous de planter des arbres non seulement dans une ferme mais dans la vie ». Ce message est une expression de la nécessité du besoin réel d’encadrement des jeunes par les différentes approches et méthodologies d’enseignement des jeunes.

Grande a été ma joie de pouvoir contribuer dans la lutte contre la dégradation des terres et les effets des changements climatiques conclut, Marlene Kabemba.

Ainsi, le pari gagné par YPARD RDC qui a su mobiliser son réseau des jeunes grâce à l’appui de SOS Faim Belgique et ses nombreux partenaires dont FOSCAR RDC et HOPELAND RDC.